Les Etats-Unis adoptent le gaz réfrigérant HFO-1234yf

Les Etats-Unis adoptent le gaz réfrigérant controversé HFO-1234yf | Techno-Car.

HFO-1234yf et ClimatisationContrairement à l’Europe qui a dû réglementer pour obliger progressivement les constructeurs à passer du gaz R134A au pour leurs systèmes de , les Etats-Unis voient ce passage s’effectuer plus naturellement. Il faut dire qu’ils y sont encouragés par l’Agence de la protection de l’environnement.

Aux Etats-Unis, de plus en plus de constructeurs sont en train de passer d’eux même, pour le gaz du système de climatisation de leurs modèles, du traditionnel Tetrafluoroéthane R134A au nouveau HFO-1234yf. Pourtant, il est dix fois plus cher et réputé plus dangereux, car très inflammable et très toxique. Ce qu’a notamment constaté Mercedes-Benz au cours de crash-tests ayant conduit à l’embrasement de Classe B à cause du 1234yf.

Mais il faut dire qu’il leur sert aussi à se soumettre aux nouvelles règles environnementales en vigueur, notamment celles qui vont conduire à une obligation de respecter outre-Atlantique, à partir de 2025, une moyenne de 4,3 litres/100 km pour leurs gammes respectives. Car ce gaz réfrigérant mis au point par Honneywell et Dupont affiche un indice de réchauffement de 4, contre 1 430 pour la R134A, et est plus économe en énergie, demandant moins de carburant et rejetant moins de gaz à effet de serre lors de son utilisation. Ce qui permet, comme l’explique Automotive News, de se voir accorder des « crédits » de la part de l’EPA (Agence de la protection de l’environnement) pour pouvoir dépasser les normes en vigueur. C’est ainsi que des modèles comme la Cadillac XTS, la Chevrolet Spark EV, la Honda Fit (Jazz) EV, la Chrysler 300, les Dodge Charger et Challenger, la Jeep Cherokee, le Range Rover et le Range Rover Sport sont déjà passés au HFO-1234yf, malgré l’absence de régulation précise sur le sujet.

Certains constructeurs refusent ce changement En Europe, la réglementation est plus précise. Depuis le 1er janvier 2013, les modèles restylés ne peuvent plus utiliser de gaz réfrigérant affichant un indice de réchauffement supérieur à 150 (ce sera le cas pour tous les véhicules neufs à partir de 2017). Exit donc le R134A et place en majorité au HFO-1234yf, même si certains constructeurs refusent ce changement et, pour des raisons de , préfèrent utiliser du . C’est le cas de Volkswagen et Mercedes-Benz, ce dernier ayant vu l’été dernier un certain nombre de ses modèles (Classe A, B, CLA et SL) essuyer un refus d’homologation en France à cause de ça. Le constructeur allemand a finalement obtenu gain de cause devant le Conseil d’Etat.

Quoi qu’il en soit et avant d’éventuels menant à une interdiction, l’ère du HFO-1234yf semble entamée aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. Honneywell a d’ores et déjà prévu des investissements de 300 millions de dollars dans ses usines pour booster sa production.


 

(651 vues)

( Lu 1 fois aujourd'hui )

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.