Quatre roues motrices – Couple 4Matic et pneus hiver

Couple quatre roues motrices et pneus hiverCouple quatre roues motrices et

Le famille 4×4 de Mercedes-Benz comprend actuellement plus de 60 modèles à quatre roues motrices.

Les , et sont maintenant tous disponibles en option avec la nouvelle génération du système quatre roues motrices permanente avec répartition du couple entièrement variable.

.

En outre, à partir de Mars , le nouveau se joindra à la gamme des modèles Mercedes-Benz.

Couple quatre roues motrices et pneus hiverLes éléments les plus novateurs de la nouvelle transmission 4MATIC comprennent la prise de force à l’essieu arrière, qui est intégré dans la transmission automatique à double embrayage 7G-DCT, et la commande hydraulique d’embrayage multi-disque qui est intégrée avec le réducteur de l’essieu arrière. Cette configuration permet une distribution entièrement variable du couple entre les essieux avant et arrière. Les autres avantages de cette conception sont un poids inférieure du système par rapport à la concurrence et aussi une grande efficacité. Comme leurs homologues à quatre roues motrices, tous les modèles 4MATIC disposent également d’une bonne efficacité énergétique.

Couple quatre roues motrices et pneus hiver

Même la meilleure traction intégrale n’est pas un substitut pour les pneus d’hiver

Comme tout autre système d’entraînement à quatre roues motrices, les versions 4MATIC doivent respecter les lois physiques de la conduite. La règle fondamentale est que le pneu est seulement capable de transférer un certain niveau de force globale à la surface de la route. Si un degré particulièrement élevé de la force longitudinale est nécessaire lors de l’accélération ou du freinage, par exemple, la force latérale disponible en est réduite. L’inverse s’applique lorsqu’une grande quantité de force latérale est nécessaire pour maintenir la trajectoire du véhicule, dans les virages, tandis que le potentiel de force longitudinale est lui, limitée.

Couple quatre roues motrices et pneus hiver

L’habileté des ingénieurs dans la conception du mécanisme d’entraînement et la mise au point les systèmes de contrôle réside dans leur capacité à exploiter ces corrélations de façon à assurer les meilleurs caractéristiques possibles dans toutes les conditions.

Le coefficient de frottement μ décrit l’emprise physique entre les pneus et le sol. Ce chiffre est élevé sur une route sèche (μ = 0,9) et faible sur une route couverte de neige (μ = 0,3).



Sources: Daimler AGeblog.mercedes-benz-passion.com


 

(3930 vues)

( Lu 1 fois aujourd'hui )

Laisser un commentaire

*